Rechercher

En un claquement de doigt, ma vie a changé

Dernière mise à jour : 28 janv.




Ma vie coulait de source et il y a eu ce fameux mercredi de décembre. En pleine session d'enregistrement, en pleine création, tout s'est arrêté en un instant.

TOUT!


Ma vie s'est arrêtée, mise en suspens. Ce genre de nouvelles que tu n'as pas envie d'entendre, ce genre de nouvelles auxquelles tu n'es pas préparée. Parce que oui, la vie ne te prépare pas à une telle épreuve. En devenant maman, on te dit qu'il faut te préparer à tout, sauf à ça.


Oui on les enfante pendant 9 mois, on les porte, on les fait grandir, on les câline, on panse leurs bobos, mais rien ne nous prépare à ÇA. Et en interrogeant tous ces parents, je comprends que cela a été la même chose pour eux. Le choc arrive de plein fouet et on n'y est pas préparé. Et c'est donc un mardi que je fus confronté à cette nouvelle qui allait bouleverser nos vies à jamais.




3 syllabes qui déterminait la maladie de mon enfant. Je n'ai pas envie de la nommer ici car au final ce n'est pas ça le plus important mais bien que ce fameux YOU FIRST dont je vous parle si souvent allait prendre tout son sens.

Plus que jamais il a sa place dans ma vie. Une mère qui se bat pour la vie de son enfant doit plus que jamais faire attention à la sienne. Un marathon m'a-t-on annoncé, c'est ce que je vais vivre à présent. Tenir sur la durée. Et comme le dirait mon amie Caro, ce n'est pas le résultat qui compte mais bien le chemin.


Vivre ces instants à 300% comme si c'était les tous premiers et les derniers puis regarder devant soi, surtout pas en bas. Regarder l'horizon, se dire que tout est possible. pas derrière, pas avant mais DEVANT. Tous ces nouveaux mots, ces nouveaux lieux vont devenir mon quotidien. Et je ne pouvais pas garder le silence devant toi et faire comme si.



"Vas-tu tout lâcher et abandonner?" Oui, j'avoue que je me suis posée la question un de ces soirs. Et il y a eu cette lettre, ce coli envoyés par mes clientes me répétant le sens du travail que j'avais accompli à leur côté. Non, je ne peux pas tout lâcher. Parce que ce que je fais, c'est aussi ce qui me nourrit "corps, coeur, âme et esprit". Parce que dans tout ce que je sème il y a de la connexion, de la profondeur, de la transmission, de la création et de la bienveillance. Parce que je suis cette guérisseuse, cette chamade, cette fée, cette terre-mère qui a besoin de vibrer ce qu'elle est et de répandre sa magie. Et parce que je sais, au fond de moi que ce que je vis là, nombre de mères le vivent comme moi, dans l'ombre. Elle sont nombreuses celles qui portent ces nuits blanches d'hôpital, ces colères d'enfant, ces demi-journées, ces combats de maladie, ces jours de pluie.


Et je sais que je n'ai pas le droit de baisser les bras, que dans ce combat un enseignement précieux m'attend pour offrir encore plus d'empathie à toutes ces femmes WONDERMAMANS. Alors compte sur moi pour être encore plus présente, pour lever ma lumière de femme pour dire à toutes ces femmes: "tu n'es pas seule". Et peu importe la forme de ton combat, maladie ou pas, je serais toujours là pour t'encourager à oser te dire: YOU FIRST.


429 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout