• Melissa

Réalisation de la semaine...


Demander !


Parfois, on se rend compte bien après que les choses qui doivent arriver finissent par arriver. La semaine dernière je suis allée manger dans un restaurant et sur la porte il y avait inscrit : IMPATIENCE. Certains ont dû le voir sur Facebook car c’était le signe de la semaine dernière. C’était drôle parce que c’était écrit ainsi : IMPA/ TIEN/CE. Et j’avais clairement vu le fameux impa comme un pas à la fois. Et je dois dire que je réalise à ce jour à quel point

« tout est toujours parfait ».



La vie ne nous challenge que lorsqu’on est prêt. Les choses se mettent en place au moment juste pour soi. Et quelque part ça me rassure beaucoup. Je vois à quel point la vie peut être prévenante avec nous sans qu’on en ait même parfois conscience. Par exemple, je me rappelle avoir passé plusieurs concours en école de théâtre et ne pas avoir réussi du premier coup. J’ai dû me battre, j’ai dû présenter plusieurs écoles. Et j’ai fini par réussir là où c’était juste pour moi, à ce moment-là. Et je vois le chemin parcouru entre temps, tout ce que j’ai appris, compris. Et c’est tellement puissant qu’on ne s’en rend pas compte. On râle contre l’injustice mais parfois les choses ont besoin de maturité, comme le bon vin, comme ces 9 mois de grossesse. Dans un monde où l’on veut tout contrôler, ce lâcher prise là par rapport au temps est essentiel. Et moi cette semaine, je réalisais le chemin parcouru et celui qui me restait encore à parcourir. Mais ce qui me rendait fière par-dessus tout, c’est de voir que je m’écoute de plus en plus et que j’ose DEMANDER.


Ben oui, savoir qu’on n’est pas seule à décider, c’est aussi avoir l’humilité de se savoir épaulé et guidé. Et cela veut aussi dire de rester humble pour demander. Oui mais demander quoi ? Des choses simples, des choses précises, des choses qui nous tiennent à cœur. Est-ce que c’est ma juste place là où je suis ? Est-ce que je peux être guidé vers le bon partenaire de vie ? Est-ce que je dois aller dans cette direction ? Est-ce que je peux avoir de l’aide pour créer ce projet ? Est-ce que cette maison est pour moi ? Où dois-je aller ?



Et je dois dire en avoir fait l’expérience plus d’une fois d’avoir une réponse net et bien tranchée quand le moment est venu, à condition que je ferme ma gueule et que j’écoute comme dirait François Lemay. Par contre, il faut aussi accepter que cette réponse ne nous caressera pas forcément dans le sens du poil. Non, parfois les réponses peuvent être comme des coups de poings ou des coups de pieds aux fesses comme pour nous faire agir ou réagir. Un peu comme mon père qui, pour m’apprendre à aller nager là où je n’avais pas pied, m’a fait toucher le fond de la piscine pour comprendre qu’on remonte toujours à la surface. Ok c’était un peu brut comme approche mais l’expérience m’a servie. Parfois on n’ose pas demander parce qu’on a peur de la réponse. On n’ose pas car on a peur d’un non. Et d’autre fois, on redoute le oui car cela va nous demander de sortir de notre zone tellement confortable pour voguer vers d’autres flots.


Mais demander fait un bien fou. Ça fait naître des élans de solidarité, ça libère des énergies insoupçonnées, ça nous pousse à évoluer, à avancer. Ça nous rend plus fier, plus intrépide, plus expérimenté. Et c’est aussi ça la beauté de la vie. Et sur notre lit de mort on pourra se dire comme Musset :

« On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : " J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »



REJOINS MA MAILING LIST

© 2018 by Rêve, crée et transmet, All rights reserved

Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
logo reve cree transmet