REJOINS MA MAILING LIST

© 2018 by Rêve, crée et transmet, All rights reserved

Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente

Réalisation de la semaine... le 1e pas

November 13, 2018

 

Cette semaine, je voulais vous parler du "nouveau départ". C'est celui que l'on prend quand on démarre un nouveau projet, que l'on tourne une nouvelle page pour enclencher un nouveau chapitre. Vous savez ce premier pas à franchir pour entamer la feuille blanche.

 

Cela peut être de démarrer un nouveau travail, de commencer une nouvelle relation, un programme sportif ou alimentaire. Cela peut être aussi un nouveau rythme, une nouvelle maison, un lieu de vie dans un autre pays que le sien. Bref, c'est une perte de repères et du coup un sacré chamboulement en soi.

 

Je me suis rendue compte que ce 1e pas n'est jamais simple. Parce qu'on a peur, peur de l'inconnu, peur de ne pas avoir pris la bonne décision et fait le bon choix. Ce premier pas, il est délicat parce que parfois il n'entraîne pas que nous, mais également une famille ou un conjoint. Et puis, on ne sait pas ce qu'il peut se passer. Et je me suis rendue compte que notre plus grande erreur est de se focaliser sur tout ce qui pourrait nous arriver de pire. Vous avez remarqué? On fait les pires scénarios catastrophes, même des choses impossibles.

 

 

Mon expérience de ces derniers temps est particulière. Je me suis rendue compte qu'en mettant de l'énergie dans le mouvement inverse, on active une chimie différente. Je m'explique. Si au moment de démarrer, on se voyait réussir, être conforté dans ses choix. On se voyait avancer comme on le souhaitait. On se souhaite le meilleur et on s'amuse à le voir. On se concentre même sur des petits détails. Où je suis, ce que je vois autour de moi, des personnes bienveillantes qui discutent avec moi et un bureau ensoleillé dans un cadre apaisant et stimulant. Ce que je ressens, une douce sensation de bien-être, je sens une bonne odeur de thé au caramel et un rayon de soleil qui passe par la fenêtre sur mon visage. Ce que j'entends, des compliments me concernant ou un "merci" chaleureux venant d'un de mes collègues après une réunion de travail.

 

Si nous concentrions notre mental sur ce point précis, nous serions à même:

-d'attirer ce que nous souhaitons

-de cultiver une énergie positive et curative

-de passer un bon moment

-de nous réjouir comme au temps des fêtes, plutôt que d'entretenir nos peurs et angoisses

-de préciser notre vision, voir de la "designer" à notre image

 

 

Oublions les "oui mais si ça se trouve", les "j'ai peur d'être décu", les "reviens les pieds sur terre". Au pire, ce ne sera qu'une expérience de plus qui vous aura permis d'affiner ce que vous voulez vraiment. J'aimais ce qu'Alexandra Villaroel Abrego (coach québécoise) a dit. Elle parlait de notre impatience à ne pas être là où nous le voudrions. Elle disait de le voir comme une étape nécessaire de préparation où l'on va apprendre quelque chose d'utile pour la suite de notre route et de notre parcours. Acceptons que chaque étape est pour notre bien et bénéfique pour notre Grand Rêve. Nous avons toujours quelque chose à apprendre. 

 

Alors oui, ce ne sera pas la fin du monde. Et promettez-moi de tester ce truc et d'oser imaginer le meilleur pour cultiver votre âme d'enfant et de donner forme à vos rêves.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Congé parental, mode d’emploi

October 9, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents