On a le droit de ne pas être parfait...


Ah cette phrase raisonne encore en moi à ce jour. Et j’ose avouer que je n’en suis pas encore sortie. Mais ce we, après une magnifique conférence du québécois Daniel Blouin, je m’interroge.


Je vois que les situations se répètent mais que ma façon de les affronter se modifie avec le temps. Est-ce que je commencerai à me faire confiance? Est-ce que j'accepterai, comme le dit François Lemay, que: « It’s OK, it’s a process » ! »

Et si justement, c’était notre imperfection qui était la plus touchante ? Est-ce que ce serait en fait la vie en nous, qui toucherait la vie des autres ? Alors on ne pourrait plus dire qu’il y a un Auteur et un Conférencier, mais bien des énergies vivantes qui ont le pouvoir de nous toucher. Parce qu’en fait, le plus important est bien d’être authentique et passionnée par ce qui nous anime.

C’est quelque chose qui m’inspire profondément chez nos amis du Québec. C’est cette façon de verbaliser les choses simplement, en partant de mots simples et en venant tout droit de leur cœur. On ne sent pas de « truc », de « cerveau qui parle » ou de « chose travaillée », mais une profonde générosité sans faux semblant.

Ouah ! Quelle source d’inspiration et belle intention que ces petits pas à réaliser. Alors finalement ce serait ça ne pas être parfait, être vrai ?


Ce que j’ai réalisé aussi pour moi ce we c’est qu’attendre n’est pas ce qui nous mènera vers nos rêves. Le non mouvement est ce qui tue un projet. Attendre la perfection avant de se lancer n’aide pas à créer notre rêve. Mais agir en direction de nos rêves et voir apparaître au fur et à mesure sur la route des trésors. Alors oui, j’ai le droit de me tromper, de me réorienter. Oui, j’ai le droit de ne pas savoir l’issue, de ne pas être un « produit fini ». Puisque j’avance, c’est tout ce qui compte. Ma route se crée au fur et à mesure de mes petits pas. Notre seule boussole est d’être passionné ou allumé par ce qui nous importe le plus.


Oui mais, tout bon perfectionniste vous dirait : « Et le temps dans tout ça ? Ben oui, c’est bien beau les petits pas mais si ça ne génère rien, ce n’est pas rentable. » C’est là où la patience et la persévérance ont leur rôle à jouer. Car tout projet demande du temps et il est facile de se décourager quand on commence à se comparer. Donc arrêter de se comparer aux autres mais plus s’en nourrir pour avancer. Chaque pas, chaque avancée sont autant de victoires car comme le dirait Coelho: "seul le chemin compte."



Et puis la perfection, qu’est-ce ? Au regard de celui qui regarde ? Notre voisin ? Nos amis ? Notre famille ? Oui, c’est bien ce que l’on va mettre dans le regard que l’on pose. Est-ce du jugement, de l’envie ou des frustrations qui s’expriment ? En fait, si nous changions nos perceptions et posions un regard bienveillant, tout serait différent. Tout est toujours perfectible mais il y a une chose qui a de la valeur c’est le mérite d’exister. Et ça, personne ne peut le contester.


Alors si je devais résumer le remède anti-perfection, je dirai ceci :

  • Petits pas

  • Persévérance

  • Confiance

  • Patience

  • Bienveillance

  • Contentement


Et je terminerai avec cette citation de Peggy et Jeff :

« Fait c'est mieux que parfait. Parce que parfait ne sera jamais fait. »

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

REJOINS MA MAILING LIST

© 2018 by Rêve, crée et transmet, All rights reserved

Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
logo reve cree transmet